+33.1.86.95.21.65

Obtenir un crédit pour financer une activité en profession libérale

Les professions libérales en France

Les professions libérales : des activités plus faciles à financer car plus pérennes que les autres activités de service

Une profession libérale désigne toute personne qui exerce de façon habituelle, sur la base de qualifications appropriées, de façon professionnellement indépendante et sous sa propre responsabilité, des prestations principalement intellectuelles, techniques ou de soins dans l’intérêt du client et du public. Selon l’Insee, les professions libérales réglementées représentaient en France en 2010 un peu plus de 110 000 entreprises et 250 000 salariés. Bien que certaines activités comme les architectes ou notaires aient connu une légère baisse depuis 2009, les activités des professions libérales sont plus pérennes et leurs activités sont beaucoup plus régulières que les autres activités de service. Cela explique l’attitude très positive des banques envers ces professions qu’elles apprécient particulièrement.

Professions libérales réglementées :

  • de la médecine : médecin, pharmacien, dentiste, biologiste médical, sage-femme ; vétérinaire ;
  • des paramédicaux (selon les pays : infirmier, kinésithérapeute, psychologue, psychothérapeute, orthophoniste, psychomotricien, orthoptiste, pédicure-podologue, diététicien ; ergothérapeute ;
  • du droit : avocat, notaire et huissier ;
  • de l'architecture : architecte, géomètre-expert, architecte paysagiste ;
  • de la comptabilité : expert-comptable et comptable dans certains pays ;
  • de l'ingénierie : ingénieur (Canada uniquement) ;
  • du révisorat d’entreprise : réviseurs d'entreprises (Belgique et Luxembourg) ;
  • de l'assurance : agents généraux;
  • du conseil : consultant, formateur dans certains pays ;
  • du conseil en brevets : Conseil en propriété industrielle dans certains pays ;
  • de traduction : interprète, traducteur dans certains pays ;
  • les graphistes et artistes inscrits à la Maison des artistes

Les paramètres clefs pour votre demande de crédit

Votre demande de crédit: les banques apprécient les professions libérales pour ses spécificités d'activités et la facilité à capter le patrimoine personnel

Les professions libérales ont chacune leurs spécificités. Une profession libérale peut être exercée sous forme d’entreprise individuelle, d’auto-entrepreneur ou bien sous forme de société. Suivant l’activité exercée, le professionnel pourra opter pour différents types de sociétés telles que :

  • La SEL, Société d’Exercice Libéral qui peut être déclinée sous plusieurs formes : SELARL société à responsabilité limitée, SELAFA société à forme anonyme, SALAS société par actions simplifiée, SELCA en commandite par actions
  • La SCP, Société Civile Professionnelle
  • La SCM, Société Civile de Moyens

Ces professions sont particulièrement appréciées des banques. Tout d’abord, pour les raisons citées précédemment liées au fait que ces activités sont souvent plus pérennes que beaucoup d’autres activités de service. Mais également parce que les banques parviennent plus facilement à capter le patrimoine personnel du professionnel. La limite est bien souvent très mince entre le patrimoine personnel des professions libérales et leur activité professionnelle. Au-delà de la présentation des chiffres et de l’activité, c’est un argument important à mettre en avant lors de la demande de crédit. Dans certaines activités telles que l’activité de notaire, le financement d’une prise de participation ou d’une acquisition est dépendante de l’accord ou du refus de la chambre des notaires auprès de qui une demande doit également être déposée. Dans ce cas, un des principaux problèmes est de pouvoir conserver les conditions de crédit (taux) obtenues par la banque.

Financer l’acquisition d’un fonds de commerce d’une profession libérale

Financement à 100% sur 7 ans de l'acquisition du fonds d’exercice libéral par nos courtiers en crédit

Selon les professions, l’appellation fonds de commerce n’est pas adéquate. C’est, notamment, le cas dans le cadre d’une activité médicale pour laquelle nous parlons de fonds d’exercice libéral ou bien, plus couramment, de patientèle. La médecine n’est pas un bien marchand, un médecin ne vend pas des ordonnances mais il promulgue des soins à ses patients. Initialement, la cession de patientèle était interdite, elle s’est développée peu à peu jusqu’à être admise par un arrêt de la cour de cassation en 2000.

Bien qu’il y ait des distinctions importantes entre les différentes professions libérales, traditionnellement ce type d’opération est financé sur 7 ans avec un apport d’environ 20%. Cependant, pour un beau cabinet médical parisien, Carte Financement a obtenu un financement à 100% sur 7 ans pour le financement de l’acquisition du fonds d’exercice libéral. Le client faisant également l’acquisition des murs, nous avons obtenu un crédit immobilier à 100% de la valeur des murs du cabinet.

Nos courtiers pourront vous accompagner pour tout type de profession :

  • Financement d’officine
  • Financement de laboratoire d’analyses médicales
  • Financement de fonds d’exercice libérale/patientèle aussi bien pour un généraliste ou autre spécialiste
  • Financement pour une étude notariale…