+33.1.86.95.21.65
créée le 17 / 10 / 2018

Taux de référence des crédits - Octobre 2018

Le Projet de Loi de Finances (PLF) qui définit le budget de l'Etat pour l'année à venir, est en cours d'examen par les députés de l'Assemblée Nationale depuis ce lundi. Dans un contexte où le gouvernement a annoncé la suppression de la deuxième tranche de la taxe d'habitation pour 80 % des foyers, le PLF 2019 a été rédigé avec comme objectif de rendre du pouvoir d'achat aux ménages en baissant les prélèvements obligatoires de 6 milliards d'euros. Cette baisse sera notamment compensée par la hausse de la fiscalité énergétique (1.9 milliards d'euros), et la restriction du Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique-CITE (800 millions d'euros). Le nouveau mode de calcul de l'Allocation Personnalisée au Logement qui représente 82% du budget affecté à la "Cohésion des territoires" (soit 16 milliards d'euros pour 2019) permettra aussi au gouvernement de bénéficier d'une économie d'un milliard d'euros. Les APL seront en effet désormais calculées sur les revenus actuels et non plus sur les revenus enregistrés deux ans plus tôt.

En ce qui concerne les dispositifs fiscaux Pinel et PTZ, ces derniers seront reconduits pour 4 ans et recentrés autour des zones tendues.  Enfin l'Anah (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat) bénéficiera d'une enveloppe de 110 millions d'euros pour inciter les propriétaires à effectuer des rénovations énergétiques. Elle profitera également d'une taxe sur les logements vacants de 40 millions d'euros. A noter également pour les français non-résidents qui nous lisent : dans le cadre du PLF 2019, la fiscalité des français de l'étranger sera simplifiée. Le contentieux lié au paiement de la CSG par ces français, qui ne bénéficient pourtant pas de la protection sociale, arrive enfin à son terme. Le gouvernement a en effet proposé la suppression de cet imbroglio fiscal concernant les revenus fonciers des français et des étrangers non-résidents établis dans l'Union Européenne. Autre mesure d'allègement à venir, les non-résidents pourront désormais bénéficier d'un abattement de 150 000 euros sur les plus values-immobilières dans les 10 ans qui suivent leur expatriation. L'examen de la première partie du PLF va se poursuivre et le vote sur l'ensemble du PLF 2019 aura lieu fin novembre.

Crédit immobilier

Les meilleurs taux fixes du mois en crédit immobilier

Pour les résidents :

  • Taux fixe sur 10 ans: 0.85%
  • Taux fixe sur 15 ans: 1.00%
  • Taux fixe sur 20 ans: 1.15%
  • Taux fixe sur 25 ans: 1.50%
  • Pour les non-résidents :

  • Taux fixe sur 10 ans: 0.85%
  • Taux fixe sur 15 ans: 1.16%
  • Taux fixe sur 20 ans: 1.20%
  • Taux fixe sur 25 ans: 2.45%

    Taux de référence

    Taux directeur BCE

    Politique monétaire et anticipation des taux court terme

    Pas de changement sur le taux directeur de la Banque Centrale Européenne qui reste à son seuil plancher. Alors que la Réserve Fédérale américaine a annoncé le mois dernier une hausse de son principal taux d'intérêt de 0.25%, la BCE a elle confirmé que son programme de rachat d'actif s'arrêterait le 31 décembre et que les taux resteraient à leur niveau actuel au moins jusqu'à la fin de l'été 2019. Une hausse est donc attendue pour octobre 2019.

    Euribor 3 mois

    Les prêts à taux variable sont majoritairement indexés sur cet indice

    L'Euribor 3 mois baisse légèrement à -0.318 %. L'un des 11 accusés dans l'affaire de la manipulation des taux d'intérêt de l'Euribor en Grande-Bretagne, qui avait jusqu'à présent échappé à un procès, a été arrêté en Italie fin septembre.

    OAT 10 ans

    Les taux des prêts à taux fixe sont fortement corrélés à cet indice

    L'OAT 10 ans qui était plutôt dans une tendance baissière repart à la hausse et passe de 0.68 % le mois dernier à 0.84 % mi octobre.