+33.1.86.95.21.65
créée le 05 / 06 / 2017

15 chiffres clés sur les Millennials au travail

Nés après 1980, les Millennials ont atteint la majorité au début des années 2000 au moment de l’explosion des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Mark Zuckerberg, le Fondateur de Facebook, en est l’un des emblèmes. Les Millennials représenteront 50 % de la population active mondiale dans moins de cinq ans. Pour comprendre leurs attentes, notamment vis-à-vis du travail, CBRE a lancé, à l’échelle internationale et avec Ipsos, une vaste enquête auprès de 13.000 Millennials âgés de 22 à 29 ans, répartis sur 12 pays.




L’environnement de travail

En France, la Génération Y a des convictions fortes :

  • 72% des répondants seraient prêts à faire des concessions pour un meilleur environnement de travail.
  • 83% des sondés considèrent le design et l’aménagement des bureaux essentiels à la productivité.
  • Dans ce contexte, il ne suffit plus d’être gros et connu (Grands cabinets de conseil, grandes entreprises stars du marketing) pour attirer les candidats : près d'un tiers des répondants affirme être prêt à démissionner pour intégrer une entreprise de dimension plus modeste et moins renommée, en contrepartie d'une amélioration de leurs conditions de travail.

    C’est quoi un bon environnement de travail ?

    Pour eux, les services traditionnels comme la restauration (40 %) ou l'espace café (27 %) sont plébiscités. Certains facteurs améliorent aussi le bien-être au travail :

  • Les espaces et services de repos (35 %)
  • Les lieux de relaxation (28 %)
  • La présence d'espaces verts (27 %)
  • Millenials

    Contre toute attente, par rapport aux stéréotypes de certaines start-up proposant des espaces ludiques,

  • 66 % d’entre eux privilégient le bureau fermé, seul ou à plusieurs, ce qui est beaucoup plus élevé qu’à l’étranger.
  • Seuls 14 % des sondés souhaitent la présence de salles de jeux sur leur lieu de travail. Un point de vue confirmé par Patrick Dumoulin de Great Place to Work :

    Des hyper-urbains ?

    Là aussi surprises :

  • Pour 73% d'entre eux, les petites et moyennes villes sont plus attractives que les centres des grandes villes (53 %)
  • 46% des répondants plébiscitent même les localisations rurales

  • Pour le CRBE, ces déclarations tiennent sans doute au coût de la vie, en particulier les loyers dans les grandes métropoles.

    Autre fait marquant :

  • 39 % souhaitent un temps de trajet domicile-travail de 30 minutes maximum
  • Dans les autres pays interrogés, la tolérance aux transports est plus souple
  • La Génération Y souhaite de la flexibilité (travailler avec plusieurs équipes, tiers-lieux, télétravail). Si le numérique peut pousser au travail non-stop, 58 % des sondés considèrent pourtant qu’il faut conserver une frontière totalement étanche entre vie privée et professionnelle. Les DRH doivent en tenir compte, les salariés sont les premiers ambassadeurs de l’entreprise.



    Pour aller plus loin :

    Bureaux : 5 grandes tendances pour l’année 2017

    Une vidéo assez décapante vue plus de 6 millions de fois sur YouTube. Elle traite de la frustration au travail des Millennials américains. Une conférence de Simon Sinek, coach, conférencier et auteur, « The Millennials question »