+33.1.86.95.21.65
créée le 31 / 05 / 2016

Actualité économique - #Juin 2016

Chaque mois, Carte Financement vous propose les principales actualités concernant le secteur de la banque. En moins de 5 minutes, faites le tour du monde de la banque et de la finance : FinTech, épargne, crédit, financement d'entreprise, fiscalité, scandales bancaires, fusions et acquisitions...









Hedge Funds

Financement externe de la campagne électorale américaine

Des hedge funds supportent financièrement les démocrates

La favorite du camp démocrate aurait reçu 25M$ de différents acteurs du shadow banking, notamment des hedge funds, selon Bloomberg. Elle a notamment bénéficié du soutien de George Soros et de James Simons, le fondateur de Renaissance Technologies. Cette collecte prolifique tranche pourtant avec son discours pro-régulation. De son côté, Bernie Sanders parle de collusion avec Wall Street et d’un système élitiste.

Hillary Clinton a aussi amassé la bagatelle de 2,5M$ à l’occasion de speeches rémunérés, en particulier chez Goldman Sachs. Bernie Sanders et Donald Trump ont tenté d’en obtenir la transcription, sans succès



Financement banques françaises Front National

Les banques françaises ne financeront pas le Front National

Le recours aux banques des pays émergents

Alors que la campagne présidentielle commence à se préciser, le FN n’a pas réussi à convaincre les banques françaises de lui ouvrir leurs vannes. Selon Europe 1, le parti d’extrême droite aurait donc pris contact avec 45 banques dans les pays émergents, en Inde, en Chine et en Russie notamment.

Marine le Pen critique ouvertement les banques hexagonales, qui financent sans rechigner les partis traditionnels malgré leurs « niveaux d'endettement inouïs ». Leur prudence provient sans doute de craintes sur leur réputation, mais aussi des soupçons de surfacturation qui pèsent sur le parti d’extrême droite concernant les élections de 2012.



Fraude fiscale Vatican

Fraude fiscale suspectée au Vatican

L'autorité financière du Vatican se réforme

En avril dernier, la banque du Vatican, l'Institut pour les œuvres de religion (IOR), a indiqué avoir clôturé près de 5.000 comptes suspects, alors que le nombre de signalements d'opérations douteuses a triplé par rapport à 2014. Pour de multiples causes, comme des craintes de fraude fiscale, mais aussi une tentative de déstabilisation de marché financier à l'étranger. Ce travail de nettoyage expliquerait une partie de la baisse de son bénéfice, qui est passé de 69,3 M€ en 2014 à 16,1 M€ en 2015.

Pour Jean-Baptiste de Franssu, son Président, qui vient d’Invesco Ltd.’s, le Vatican s’engage résolument dans un « processus de gestion avec des critères catholiques socialement responsables ».



Banques étrangères en Russie

Les banques étrangères en Russie

La crise économique fait fuire les banques étrangères

Selon le journal russe Izvestia, qui se réfère à une étude de l'Agence de notation nationale, il ne reste que 68 banques étrangères en Russie, contre 77 en 2012. Celles qui sont parties disent en général s’être réorientées sur d’autres marchés en raison de la crise économique. Un mouvement initié dès 2008, avant les sanctions. Elles auraient perdu au passage environ 1,7 Md€. Les 3 établissements à avoir soldé leurs positions au prix fort sont KBC, Barclays Bank et Bank of Cyprus.



Regtech compliance

Les FinTech au service des compliance officers

Les RegTech aident les acteurs financiers à gérer leur compliance

Le non-respect des règles a coûté des dizaines de milliards de dollars aux banques ces dernières années. En imaginant des solutions reposant sur de nouveaux outils comme l'intelligence artificielle ou le machine-learning, les RegTech facilitent le travail des compliance officers. Elles leur font gagner du temps. La réduction des coûts est un autre avantage recherché.

D’autres applications prometteuses ont aussi vu le jour, comme la lutte anti-blanchiment et anti-terroriste, via des techniques d'analyse de données comportementales plus performants. Des outils de scoring, de récolte et de stockage de données clients sont aussi apparus. En 2020, la demande de logiciels spécialisés sur les besoins governance, regulatory, and compliance (GRC) devrait approcher 120 Mds€, avec actuellement une demande forte en Asie. L’équipement de ce type de solutions serait amorti en moins de 3 ans selon Trulioo.



Pour nous suivre et bénéficier de notre veille et de nos conseils, Carte Financement est aussi sur les réseaux sociaux :

Twitter
LinkedIn