+33.1.86.95.21.65
créée le 08 / 02 / 2016

Actualité économique - #Février 2016

Chaque mois, Carte Financement vous propose les principales actualités concernant le secteur de la banque. En moins de 5 minutes, faites le tour du monde de la banque et de la finance : FinTech, épargne, crédit, financement d'entreprise, fiscalité, scandales bancaires, fusions et acquisitions...













thème"/

Cash vs sans contact

Les paiements en espèces devraient chuter de plus de 20 % selon les banques françaises. Aujourd’hui, un paiement sur deux s’effectue en cash, contre encore 62% en 2005. Les billets comptés dans les centres forts des transporteurs de fonds ont reculé de plus de 5 % en 2015 par rapport à 2014. Principaux bénéficiaires, les paiements par carte affichent un taux de croissance de 8 % en moyenne depuis les années 2000.

En France, cinquième pays d’Europe en terme de nombre de transactions sans contact pour Visa, 30% de leurs paiements inférieurs à 20 euros sont désormais réalisés ainsi. Cela concerne 100 millions d’opérations contre 22 millions en 2014.


thème"/

Deutsche Bank fait encore les manchettes

La Deutsche Bank est accusée par plusieurs de ses clients d’avoir utilisé un logiciel trompeur, afin de manipuler des transactions de change en sa faveur. Les journalistes du Monde évoquent un algorithme permettant de retarder légèrement le passage d’ordre d’un client de son exécution. Ce stratagème lui permettrait soit d’écarter les opérations susceptibles de lui être défavorables, soit de proposer au client un prix moins intéressant que celui annoncé au départ.

Concernant la plateforme Autobahn de la banque allemande, il s’agirait de quelques centaines de millisecondes de différé, une éternité à l’heure du trading à haute fréquence.

La Deutsche Bank rejette ces accusations. Une plainte en action collective a été déposée le 21 décembre 2015 devant un tribunal new-yorkais. Dans une affaire similaire, la Barclays avait été condamnée en novembre dernier à 150 M€ d’amende.

thème"/

Davos et le futur des banques

Lors du Forum économique mondial de Davos (WEF), Christine Lagarde a estimé que le fait que des jeunes qui recourent à des services bancaires n’aillent jamais dans les agences signifie que le secteur de la banque de détail connaît une transformation profonde.

De son côté, le directeur général de Deutsche Bank, John Cryan, pense qu’il faut investir massivement dans le numérique, car «le cash n’existera plus dans dix ans ».

Pour la rédactrice en chef du Financial Times aux Etats-Unis, Gillian R. Tett, la régulation n’est plus le grand méchant loup. Mieux, face à la FinTech les établissements financiers pourraient apprécier soudainement les régulateurs, car ils ont la capacité à mettre des bâtons dans les roues de leurs concurrents du web.


thème"/

Shocking

Le Gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a pris toute la communauté financière à contrepied, y compris deux nouveaux programmes d’intelligence artificielle, en adoptant des taux négatifs le 29 janvier dernier.

Nomura Securities Co. et Crédit Suisse Securities avaient pourtant mis au point un programme d’IA l’an passé afin d’analyser les déclarations de la BOJ et anticiper ses possibles changements de tendance, à partir de mots clés comme « baisse des anticipations d’inflation » ou encore « prix en hausse ».

L’irruption des deux brokers dans le « text mining » fait partie d’un mouvement plus global dans le recours aux algorithmes, afin mieux comprendre les « sentiments ». Des universitaires, des journalistes et même la Banque d’Angleterre y ont recours.

L’économiste du Crédit Suisse va mettre à niveau son programme, en y ajoutant des données en temps réel comme le niveau de la Bourse et le prix du pétrole. Pour le Wall Street Journal, ce genre de programmes n’est pas encore prêt à remplacer l’homme. Ce serait plutôt une aide à la décision.

Et, si d’aventure, M Shino tente de nouveau de tromper son monde avec un discours, qui n’est pas en phase avec les autre données, l’algorithme pourrait tout simplement réduire le poids de ses déclarations dans son modèle.


thème"/

Ford accélère sur la mobilité

Le champion de Détroit vient de lancer son propre porte-monnaie virtuel, FordPay. Ce nouveau service est accessible via une plate-forme ouverte à tous, propriétaires de voitures de la marque ou pas. Il propose notamment la réservation de parking, avec ParkWhiz and Parkopedia ou encore l’autopartage avec FlightCar. Fordpay s’est aussi associé avec d’autres partenaires comme McDonald’s et 7-Eleven, notamment avec leurs services au volant (McDrive).

Après les Etats-Unis et le Canada, ces services disponibles sur smartphone seront déployés en Europe, en Chine et au Brésil.

*****


Pour nous suivre et bénéficier de notre veille et de nos conseils, Carte Financement est aussi sur les réseaux sociaux :

Twitter
LinkedIn