+33.1.86.95.21.65
créée le 07 / 05 / 2018

Oward, la plateforme immobilière qui permet d'acheter au juste prix

My expat a été créé en 2014 pour aider les expatriés français à investir dans le locatif à Paris, Lyon et Bordeaux. Tout est conçu pour faciliter le choix d’un bien sans avoir à se déplacer. Le dirigeant de la société, Florent Vaudelin vient en outre de lancer Oward, dont l’idée maîtresse est d’instaurer de la transparence dans le processus d’acquisition d’un bien immobilier. Il a répondu à nos questions.







Quels reproches faites-vous au système actuel d’achat immobilier ?

Le marché dans de nombreuses villes est assez tendu. Certains acheteurs doivent se décider très vite. Peu de gens connaissent parfaitement les obligations qu’impliquent les offres d’achat. Le processus est même assez anxiogène et il s’agit de gros montants.

Alors que les offres passent souvent par des agences immobilières, tout se passe à l’oral. Il est donc impossible de vérifier s’il y a d’autres offres ou non et certains agents utilisent ce manque de transparence à l’insu des acheteurs.

C’est également le flou sur ce qui est obligatoire ou facultatif, ce qui est autorisé ou non.

Beaucoup de particuliers ne savent pas qu’un bon de visite n’a aucune valeur juridique.

Existe-t-il plusieurs formes de mandat ?

Le vrai mandat de vente dans lequel le propriétaire donne tout pouvoir à l’agent, de la recherche des acquéreurs, à la négociation des offres jusqu’à la signature de la promesse, reste exceptionnel.

Le mandat le plus classique est en réalité un mandat de recherche d’acquéreurs. Il ne comprend ni le pouvoir d’accorder la vente, ni celui de la refuser.

Si un vendeur reçoit une offre au prix affiché, il peut la refuser s’il est passé par une agence. Cette disposition est peu connue. En effet, en ce cas, le propriétaire n’a pas de relation directe avec l’acheteur potentiel.

Il faut aussi savoir qu’il est possible de surenchérir, en offrant un montant supérieur au prix de vente affiché. Juridiquement parlant, rien ne l’interdit, mais en pratique les agents immobiliers, qui ont participé à l’estimation du bien, ne l’acceptent pas pour des raisons éthiques.

Et dans le cas d’une vente en direct ?

Dans ce cas, contrairement à la situation précédente, le vendeur qui a posté une annonce, par exemple sur le Bon Coin, s’engage à accepter une offre au prix.

Qu’apporte Oward sur tous ces points ?

C’est une sorte d’Amazon de l’immobilier. Des agents immobiliers mettent des biens à vendre sur notre plateforme avec une décote et Oward se charge d’organiser la vente pour eux. Des acheteurs que nous attirons peuvent s’inscrire sur une session d’enchère après vérification de leur sérieux, notamment de leur capacité d’endettement ou de leurs avoirs.

Mieux vaut plusieurs acheteurs motivés qu’une série de visite de personnes juste curieuses, qui défilent chez vous, ce que j’appelle le tourisme immobilier.

Les enchères durent 48 heures. A chaque nouvelle offre mieux-disante, tous les participants en sont informés. C’est totalement transparent. On évite de tomber sur des intermédiaires peu scrupuleux, qui n’hésitent pas à mentir pour faire monter les prix.

Que se passe-t-il à la fin des enchères ?

Une fois arrivé au terme du processus, le propriétaire peut vendre son bien au prix retenu, mais il peut aussi ne pas le faire, si ce prix ne lui convient pas. C’est la différence avec une adjudication via un notaire.

Quels sont les gains pour les propriétaires ?

Moi, qui vient de la finance de marché, j’ai pu constater dans le trading que tout est mis en place pour que les transactions soient fluides comme avec les chambres de compensation. Ces précautions rassurent tout le monde et du coup tout va plus vite.
Ce système d’enchère permet de révéler le juste prix d’un bien.
On évite le biais d’un vendeur trop gourmand, qui a choisi un prix trop élevé, et qui n’a aucune visite. Notre dispositif peut ouvrir les yeux à certains propriétaires trop gourmands.
A l’opposé, sur des zones tendues, il y a fréquemment plusieurs offres au prix, ce qui peut vouloir dire que le prix a été sous-évalué.



Pour en savoir plus : Le site d'Oward

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter & Linkedin

CarteFinancement © 2012  |