+33.1.86.95.21.65
créée le 21 / 05 / 2018

Frontaliers Suisse & Immobilier : le point sur le marché immobilier

Selon une récente étude d’ADP (fournisseur de solution d’externalisation des ressources professionnelles), un français sur trois souhaite quitter la France dans les deux prochaines années. Juste après les Etats-Unis, la Suisse est le second pays à attirer ces français rêvant d’aller vivre à l’étranger.

L'immobilier français plus abordable que l'immobilier Suisse

Le marché du travail suisse très dynamique, avec une hausse de 32 % des offres d’emploi depuis fin 2017, a déjà attiré 170 000 français. Les frontaliers résidant en France et passant de l’autre côté de la frontière chaque jour pour aller travailler, multiplient ainsi leur salaire par deux ou trois.
Les prix de l’immobilier français, plus abordables que ceux de la Suisse attirent également les Suisses eux-mêmes. Sur les 11 % de Suisses vivant en dehors de leur pays, 1 sur 40 soit environ 200 000 Suisses résident en France et principalement en Haute-Savoie et dans l’Ain, à proximité de la frontière.

Hausse des prix de 10 % en Savoie

Face à cet engouement pour la Suisse et à la pénurie de logements à Genève, les prix de l’immobilier dans les régions frontalières s’envolent donc nécessairement. En Savoie, la FNAIM a par exemple constaté qu’il y a eu une hausse de 10 % au cours de l’année 2017. Bien entendu, les transactions immobilières dans les stations de ski y sont pour beaucoup. Mais les villes bien positionnées sur les axes routiers reliant les villes françaises à Genève comme Aix-les-Bains, Annecy, Saint-Julien-en-Genevois et Chambéry participent à cette augmentation des prix de l’immobilier.

A Annecy par exemple, le prix médian pour l’acquisition d’une maison est de 468 500 € et de 3 610 €/m² pour un appartement selon les données des Notaires de France. L’essentiel de la demande porte sur des biens immobiliers type appartement de 4 à 5 pièces. Les bien rares sont ceux qui disposent d’un parking, d’une terrasse ou d’un balcon. Au niveau des délais de vente, ces derniers se raccourcissent de 3 mois à 6 semaines.

« Agglo 2030 » est le nom du plan d’urbanisme prévu par la ville d’Annecy, qui espère attirer 20 000 nouveaux habitants d’ici à 2030. Ce plan prévoit la construction d’infrastructures routières et d’environ 15 000 à 20 000 logements additionnels pour développer l’habitat et faciliter les déplacements.

Marché immobilier villes frontalières suisse

Pas très loin d’Annecy, à Aix-les-Bains, les prix des appartements sont en hausse de 5 % sur un an. Le prix médian s’élève à 353 800 € pour une maison et à 2 680€/m² pour un appartement.

Enfin à Saint-Julien-en-Genevois, le prix moyen au mètre carré avoisine 4 200 euros.

Même si les prix localement en France augmentent, de l’autre côté de la frontière, à Genève, le prix du m² est bien supérieur. A titre de comparaison il faut en effet compter 10 611 euros pour un m² habitable.

Une mesure fiscale pour réduire les coûts du logement à la frontière Suisse ?

Pour inverser le déséquilibre entre l’offre et la demande de biens immobiliers, le gouvernement d’Emmanuel Macron souhaite inciter les propriétaires à vendre leurs terrains constructibles en les faisant bénéficier d’un abattement sur les plus-values immobilières si la vente s’effectue dans le cadre de la construction de logements. Si cette mesure voit le jour, un choc d’offre devrait avoir lieu sur le marché de l’immobilier de la frontière suisse où la demande et les loyers devraient ainsi se stabiliser.

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter & Linkedin

CarteFinancement © 2012  |