+33.1.86.95.21.65
créée le 09 / 01 / 2019

Investissement immobilier à distance : démêlez le vrai du faux

Vous souhaitez investir dans l’immobilier en France mais vous habitez à l’étranger ou loin des villes où il fait bon d’investir ? My expat, service immobilier dédié aux non-résidents, répond à vos interrogations et fait le point sur les idées reçues de l’investissement immobilier à distance.

1- L’immobilier est un bon choix d’investissement.

Vrai. Pour les expatriés comme pour les résidents français, l’immobilier est un bon placement financier puisque c’est un placement rentable et sûr. Faire un investissement locatif permet de pouvoir anticiper sa retraite sur 15 ou 20 ans, de transmettre un patrimoine à ses enfants, de réduire ses impôts grâce à la location meublée dans l’ancien avec le statut LMNP ou tout simplement de bénéficier d’une rente supplémentaire.

2- C’est le moment d’investir dans l’immobilier.

Vrai. Près d’un million de logements ont été vendus en France en 2018, et 250 milliards d’euros de crédits ont été accordés pour des investissements immobiliers en un an. Par conséquent, l’immobilier français est particulièrement dynamique. Cette vivacité est dûe à la chute des taux d’emprunt en 2016. Aujourd’hui, les taux sont un peu remontés mais restent encore relativement bas, avoisinants les 1,70% sur 15 ans et 1.95% sur 20 ans pour un non-résident en moyenne.

Il faut donc profiter de ces taux et du dynamisme actuel pour investir.

3- Je dois me déplacer pour visiter les biens que je souhaite acheter ou signer les documents.

Faux. La transformation digitale du secteur immobilier et les dernières évolutions technologiques permettent d’effectuer une transaction immobilière en ligne et à distance.

Bon nombre de professionnels de l’immobilier s’adaptent à cette digitalisation et utilisent de nouveaux outils. Il est donc possible d’opter pour une procuration, sans se déplacer. Par ailleurs, le développement de la 3D et de la Réalité Augmentée vous permettent également d’effectuer les visites d’appartements depuis chez vous.

Enfin, vous pouvez très aisément recueillir des informations sur l’environnement d’un bien immobilier. En quelques clics, vous pouvez en apprendre plus sur le bruit, la tranquillité, l’ensoleillement, la pollution ou encore les services de proximité du bien convoité.

Aujourd’hui tout devient clair et simple, vous n’avez plus l’obligation de vous déplacer pour investir dans l’immobilier.

4- Il faut investir dans une métropole.

Vrai. Pour s’assurer de faire un investissement rentable et sûr, il faut nécessairement investir dans des villes où louer son bien est facile et rapide. Paris, Bordeaux et Lyon sont les villes où les investisseurs ne connaissent que peu de vacance locative.

Les raisons sont simples : ces villes sont dynamiques et contiennent beaucoup d’étudiants et de jeunes travailleurs. Ainsi, les propriétaires de biens à Paris ont l’avantage car les demandes dépassent largement l’offre de logements. Bordeaux et Lyon, elles, sont des villes en plein essor. Elles ont donc également un potentiel locatif très important.

Vous l’aurez compris, définir une stratégie est nécessaire avant de réaliser son investissement. D’autre part, nous vous conseillons d’investir dans des studios ou deux pièces dans des quartiers populaires. Ce sont les biens les plus rentables et également ceux qui se louent le plus facilement.

5- Les banques françaises n’accordent pas de prêts aux expatriés.

Faux. Bien sûr, certaines banques ne prêtent pas aux non-résidents français mais d’autres s’adaptent et financent les projets immobilier des expatriés.

Pour vous faire accompagner plus aisément par une banque française, nous vous conseillons de préparer votre dossier de financement : calculez votre taux d’endettement et votre capacité d’emprunt au préalable. Par ailleurs, les banques demandent souvent un apport allant de 20 à 30% du prix du bien quel que soit votre capacité d’emprunt, il est donc important que vous vous lanciez dans votre projet à un moment où vos dépenses sont stables. Également, votre statut matrimonial, votre contrat de travail et votre pays de résidence seront pris en compte.

Chez My expat, quand nos clients ne parviennent pas à emprunter, nous les redirigeons vers Carte Financement, notre courtier de référence pour les Français expatriés. Une fois mis en relation avec nos clients, Carte Financement les renseigne, trouve et négocie les meilleurs taux pour eux.

6- Personne ne peut m’aider à distance si ce n’est mes amis, ma famille ou mes proches qui sont sur place.

Faux. Encore une fois, de nombreux professionnels de l’immobilier s’adaptent à la situation des investisseurs qui ne se trouvent pas sur place. Ils peuvent répondre à vos attentes et vous accompagner pendant l'intégralité de votre projet : de la recherche du bien, au financement et procédures administratives, jusqu’à la remise des clefs. Vous n’avez donc pas besoin de solliciter vos proches ou rentrer en France pour vous en occuper.

7- Une fois propriétaire, je dois me déplacer régulièrement pour m’occuper de mon appartement.

Faux. Il existe des prestataires qui vous faciliteront la vie en vous permettant de gérer vos travaux, votre ameublement et même votre location sans jamais avoir à vous déplacer.

Nombreux sont les investisseurs qui choisissent de passer par une agence de gestion locative pour gagner du temps. En effet, ces agences se chargent de trouver un, ou des locataire(s) en cas de colocation, dans les meilleurs délais. Ils s’occupent aussi des travaux ou de la gestion d’éventuels sinistres. Vous n’aurez donc jamais à communiquer avec vos locataires ou prestataires, ni à vous déplacer.



Myexpat

contact@myexpat.fr

www.myexpat.fr

CarteFinancement © 2012  |