+33.1.86.95.21.65
créée le 13 / 02 / 2014

Transformation de l’économie et du marché de l’immobilier français

Evolution de l'économie française

Les changements majeurs de la société française durant ces trente dernières années

Ce mercredi 29 janvier 2014, l’Insee a chronologiquement relevé les changements majeurs de la société française durant ces trente dernières années provoqués principalement par les chocs pétroliers des années 1970. Ces changements comptent plusieurs aspects économiques tels que la faible croissance, la chute du poids de l’agriculture et de l’industrie et l’instabilité du marché du travail entre autre. D’après ces données, Reuters déclare que « l’emploi dans les activités informatiques a été multiplié par trois en 30 ans » et « la montée en puissance de l'internet est à l'origine d'une nouvelle économie numérique ».

Suite aux Trente Glorieuses, entre 1949 et 1974, la France comptait une croissance de 5,3% par an alors qu’entre 1974 et 2007, la croissance ne s’élevait qu’à 2,2% en moyenne par an. Comme l’explique le journal L’Express :

  • Cette évolution est liée au fort ralentissement de la productivité horaire du travail: le volume d'heures travaillées a baissé de 7% entre 1949 et 2012 (augmentation du nombre de semaines de congés, baisse de la durée légale du travail hebdomadaire, essor du temps partiel).
  • Entre 2007 et 2012, années marquées par une récession d'ampleur sans précédent, la croissance annuelle moyenne du PIB est proche de zéro. La croissance potentielle de la France est désormais estimée à 1%, voire 1,5%.

La diminution brutale du poids de l’agriculture a marqué l’évolution économique française car en 1949 la valeur ajoutée totale était à hauteur de 18 % et désormais, elle varie uniquement entre 1,5% et 2%. En ce qui concerne le taux de marge des entreprises, il était stable pendant les années 1950. Ce n’est qu’aux alentours des années 1970 que le taux de marge des sociétés non financières a brusquement chuté pendant le premier choc pétrolier. De plus, l'emploi public représente depuis le milieu des années 1980 environs 20% de la valeur ajoutée totale alors que dans les années 1950 il représentait seulement 12%.

Evolution du marché de l'immobilier français

Le secteur immobilier selon Jacques Friggit et les prix immobiliers

La Courbe de Jacques Friggit

En ce qui concerne l’immobilier, sur les 480 000 logements mis en chantier en France en 1970, 130 000 environ l’ont été par des sociétés de promotion immobilière. Selon l’économiste spécialiste du secteur immobilier, Jacques Friggit, le ratio entre l’indice des prix immobiliers et le revenu des ménages a évolué dans un « tunnel » de 1965 jusqu’au début des années 2000. Depuis de nombreuses années, il anticipe une correction du marché qui ferait revenir le ratio prix/revenu vers son « tunnel ». Cela pourrait se traduire par une baisse des prix de l'ordre de 35 % en 5 à 8 ans, ou par une stagnation sur 15 à 20 ans. Pendant ces 10 années, les prix de l'immobilier français ont été multipliés par 2,5 voire 3, soit 150 % à 200 % de hausse, en fonction des périmètres géographiques. Friggit estime que le prix de l’immobilier a atteint en 2010 un niveau historiquement anormal qui était supérieur de 70 % à sa tendance historique par rapport au revenu par ménage.