+33.1.86.95.21.65
créée le 29 / 01 / 2015

Tarifs bancaires 2015

Si les prix des services bancaires ont augmenté ces dernières années, cette hausse a tout de même été moins importante que celle de l’inflation. Le basculement digital et la concurrence des banques en ligne, le contexte des taux d’intérêt historiquement bas et la pression réglementaire des pouvoirs publics sont autant de faits qui incitent les banques à limiter leur tarification. C’est effectivement aux pouvoirs publics que l’on doit le récent plafonnement de certains frais, et notamment les commissions d’intervention, afin de favoriser l’accessibilité bancaire pour tous.


Les banques se voient donc forcées de réfléchir à de nouvelles sources de revenus pour palier leur perte de marge. Pour cette nouvelle année, la hausse des frais bancaires restera néanmoins modérée.



Quels changements pour 2015 ?


Les services de base comme les retraits, les cartes de paiement ou encore les virements, évolueront peu cette année. En revanche, des services, ayant toujours été gratuits auparavant, apparaissent alors sur les nouvelles grilles de tarification. Quant aux banques en ligne, elles revoient discrètement leur tarification à la hausse.


Si de nombreux services semblent gratuits sur les sites de banque en ligne, il faut savoir que cela ne comprend pas les incidents de paiement. Par exemple, chez ING Direct, 30 à 50 euros peuvent être facturés pour un rejet de chèque. Et puisque la concurrence est de rigueur dans le domaine bancaire, les transferts vers un compte externe deviennent de plus en plus onéreux : en 2015, Boursorama facturera 50 € le transfert des plans épargne logement.


Les banques en ligne ne sont pas les seules à augmenter le coût de transfert, les clients de la banque postale compteront 3€ supplémentaires de frais de transfert d’un compte plan épargne logement ou un plan épargne populaire. Ils devront également se contenter de cinq retraits gratuits dans les distributeurs automatiques d’une autre banque, au lieu de six l’année passée. Bonne nouvelle pour les clients du CIC qui pourront maintenant profiter gratuitement de l’accès à son service de banque à distance (facturé à 2,90€/mois en 2014).


Et les chéquiers, parlons-en ! La Société Générale augmente le coût de l’envoi d’un chéquier à domicile à 12,50€ contre 12€ précédemment. La Caisse d’épargne Ile de France, lassée de détruire des chéquiers non réceptionnés dans un délai de deux mois, facturera 7,50€ par destruction. Un geste qui pourrait être qualifié d'écologiquement responsable.


La liste complète des changements pour 2015 serait bien longue à établir, sachez que les tarifs seront modifiés pour de nombreux services : frais de dossier d’un prêt immobilier, cartes de paiement haut de gamme type Platinium, opérations réalisées à l’étranger, frais annuels de tenue de compte, frais de gestion des successions, des commissions de placements financiers, locations de coffre-fort … Notez néanmoins une mention spéciale pour BNP Paribas qui n’a augmenté aucun de ses tarifs au 1er janvier 2015 !


Lors de la recherche d’un prêt immobilier, nous avons souvent tendance, à tort, à rechercher le meilleur taux en oubliant le coût des différents services bancaires. Or, le crédit immobilier est essentiellement un produit d’appel à faible marge permettant d’attirer de nouveau client et vendre d’autres produits et services où la marge est plus importante. Ces derniers temps, les banques s’interrogent sur de nouvelles sources de revenus, permettant de maintenir une rentabilité de rigueur. Elles pensent notamment à facturer des services comme le conseil, plutôt que les produits.




Copyright © 2015 Carte Financement